lundi 15 juin 2015

Du crampon maternel


Lorsque sonne enfin le clairon impérieux de l'appel à l'instruction institutionnelle, on voit fleurir aux abords des établissements scolaires des génitrices orphelines qui, le chignon tourmenté et fébrile, tètent avec anxiété les baies vitrées de l'Éducation nationale en tentant de juguler le schisme affectif qui leur étreint le cœur.
...
...
Bon, en gros, je me suis lamentablement emplâtré l'angoisse de séparation dans les fenêtres de l'école et je suis donc en mesure d'affirmer qu'elles sont solides et bien posées. Du travail soigné. Bravo.



 
 


8 commentaires:

Grumeau addict a dit…

Bizarre cette réaction... chez moi, c'était plutôt "enfin j'ai la paix !"

Pinchenard a dit…

Aïeuuuuuh!

blandine a dit…

Hilarant !!!! C'est tout à fait représentatif de ce que j'ai vécu à l'entrée de mes monstres à la maternelle....bon j'avoue, elle a 18 ans et lui 15 ans sauf que je ne sais pas pourquoi mais au lycée et au collège, ils n'ont plus de baie vitrée alors on se contente de lorgner au coin de la rue LOL
Merci pour cette piqûre de rappel qui m'a bien fait rire !

Romain Grandjean a dit…

Ha Ouki quand même... faudrait laver les fenêtres... XD

Anonyme a dit…

Moi aussi je comprends mal... Je suis déçue que nous n'ayons pas ce temps de découverte...

Anonyme a dit…

Il va bientôt me falloir la même en version collège....
Je suis sur que tu vas nous trouver un truc !

Nittaa Sue a dit…

J'ai connu ça, le jour de la rentrée l'année dernière :) Il m'a fallu quelques jours d'adaptation :p C'est le monde à l'envers, eux s'éclatent et nous on s'angoisse ^^ Courage!

Crecelle a dit…

Bravo!! séparation 2 réussie. Youhouuu!
Champomy!