lundi 10 novembre 2014

Mmmmuiiii...Mézencoooore ?



Bien entendu, si comme moi vous n'avez pas lu les œuvres complètes de Pef, il est fort probable que, dans un premier temps, la référence littéraire et toute la subtilité sémantique de la question vous aient échappé.
Malheureuse méconnaissance culturelle qui vous conduira, tout comme moi également, à vous interroger sur la bonne santé mentale de votre douce progéniture alors que pas... en fait c'est vous-même qui passez pour un crasseux con inculte (enfin, moi en l'occurrence).

Et avec toute l'indigne appréhension qui caractérise ma grande indigence culturelle, je croise les doigts pour qu'un jour, plus tard, il ne lui prenne pas l'idée de lire du Platon ou du Lacan...


...................................................................
ABRACADABRA, inscris-toi à la newsletter
Pour ne rater aucune nouvelle publication. C'est merveilleux, tu t'inscris et tu es prévenu par mail à chaque nouvelle note de blog :
* Champ requis

11 commentaires:

Lynn a dit…

Tiens ça me rappel mon troll qui n'arrêtait pas de me parler d'un "golfesh", et moi telle une mère inculte que je suis, je ne comprenais rien!
En fait si on parle le trollanglais ou le grumeaulanglois on comprend aisément que cela signifie poisson doré soit gold fish!mdr

Nanazolie a dit…

Perso, je trouve ca interessant qu'ils se posent des questions sur la linguistique, et l'usage logique du référent par rapport au reféré, etc.... Par contre, prépare le doliprane parce que tu n'as pas fini les migraines. A 10 ans, je saoulais ma mère sur le pourquoi de l'usage de tel mot pour tel objet, et d'abord est ce que si on ne le nommait pas, l'objet existait ou non....
Curieusement, quand j'ai commencé la philo en 1ere, j'ai adoré, on se demande bien pourquoi?

Les miens sont encore plus confusionnés, étant bilingues, ca donne un joyeux charabia et en effet, on se demande parfois si tous les neurones sont bien en place

didouchka a dit…

Je trouve que, dans cette note, Grumeau a presque la même position (toute en élégance) que maman Grumeau dans la note précédente. C'est fou l'hérédité! :-))

Anonyme a dit…

Je rêve total de me retrouver un jour dans cette situation. Pour que mon esprit arrête de se la péter d'abord, mais aussi pour cette merveilleuse sensation de relaxation intense que je ne garde qu'en souvenir, malgré le pognon que je dépense tous les ans pour arriver un jour à enchaîner correctement la salutation au soleil. Une mère moderne qui t'embrasse ^^

Grain De Folie a dit…

Excellent!

Sabine Mabille a dit…

Magnifique ��

Anonyme a dit…

mon grumeau a la faculté de trouver les féminins masculins:
un cow boy ......une cowbille
une sirene ....un sireau
ce sont les meilleures.

Anonyme a dit…

Chère Tata Nath,
Cela me rappelle un grumeau-fille (25 ans au compteur today) qui me demandait pourquoi on faisait des "sacrifices" et pas des "sacrées filles"...

PS : Le graffiti me fait penser aux grandes heures de Marcel Gotlib... Le bonheurrrr.
Edith (peacadilly@yahoo.fr)

Grumeau addict a dit…

J'adore la position de miss Grumeau...
Mais Pef ? Il faut que je révise mes classiques, pour moi ça s'arrête à la Belle lisse poire du prince de Mot Tordu...

fredouille a dit…

Toujours un plaisir de lire tes billets. Continue

Anonyme a dit…

hu hu hu !
La mienne ( 6 ans ) m'a demandé hier si les poux avaient des os. Face à ma réponse négative, elle m'a sorti : "ah ... [réflexion intense] - ils ont des arêtes alors".
Et tout ça sans drogue je précise.
anna