jeudi 26 juin 2008

Le blues du Yéti




Oui, je suis maman d'un Grumeau chronophage réclamant mon attention constante et exclusive... que je lui accorde volontiers... au grand désespoir des poils de ma jambe droite... et parfois de ceux de ma jambe gauche aussi... (d'ailleurs, afin de protester contre ma négligence crasse, entre follicule hirsute et tige en berne, ils ont décidé, sans aucun préavis, de pousser de façon anarchique, totalement désordonnée et sans aucun sens de la mesure. C'est un véritable scandale !).
Alors après tout et étant donné les circonstances, avec un mai 68 pileux sur les bras d'un côté et un Grumeau scotché au cuisseau de l'autre, une jambe épilée sur deux, c'est déjà une bonne moyenne. N'en demandons pas trop.

2 commentaires:

John Craft a dit…

On dit "inecrédibeule" ! Rah là là, c'est à croire que la langue française se perd, de nos jours !
N'empêche, comment fait-il, ce très cher et adorable gamin (oui, je trouve que ce mot est plus délicat et tendre que "grumeau", étrangement), comment fait-il, disais-je, pour grimper jusque là ? Il doit avoir des gènes de koala...

hildebald a dit…

eyh au moins cest une bonne excuse pour pas le faire...
et pi en hiver ca tient chaud