lundi 18 septembre 2017

Le cartable de l'angoisse





Bon, j'avoue, Ton Bouffon avait quelques inquiétudes à l'idée que Grumeau se trimballe quotidiennement entre 8 à 10 kilos (ça varie à la pesée selon l'emploi du temps du jour) de fourbi scolaire sur le dos.
Heureusement, nos experts ès Vie de Collège Appliquée dans le Rézosocio, Onésime et Bethany Duboulet, qui s'y connaissent quand-même pas mal sur la question du poids des cartables (vu qu'ils en ont porté quand ils avaient 15 ans, en 6ème) ont su trouver les mots justes pour me rassurer.
Pardonnez-moi, je ne voudrais pas dénaturer le discours de nos savants experts en tentant de vulgariser une pensée complexe pour la rendre accessible au plus grand nombre en risquant au passage de lui faire perdre toute la subtilité métaphorique et son indéniable force évocatrice. Non, je préfère vous livrer leurs conclusions sans aucune vulgarisation.
Du coup, ça risque d'être un peu complexe à aborder pour certains d'entre-toi (dans ce cas, vous vous ferez expliquer ça par votre voisin s'il a mieux compris que vous).
Mais tant pis, on ne transige pas avec la science.
Alors voilà, selon Onésime et Bethany : "Trois cahiers qui se courent après dans un cartable, c'est pas le bout du monde. Les enfants de nos jours, c'est rien qu'à des chochottes".

Eh ben mine de rien, ça a vachement fait avancer le schmilblick dans ma tête et c'est bien.
Me voilà enfin rassurée.
Grâce à Onésime et Bethany, les sciences humaines avancent les deux pieds dans le caniveau.
Merci Onésime et Bethany.




23 commentaires:

Blanche a dit…

Décidément, ça ne change pas. j'ai eu le dos cassé pas ces "conneries" en 6ème et c'était il y a...47 ans ;-)

Cendra a dit…

Je ne comprendrais jamais que les têtes pensantes de l'éducation nationale n'ait pas encore trouvé un système moins idiot!

Malt a dit…

A quelque chose près c'est exactement le sac du mardi de ma sœur en... 1ère.

Ihryll a dit…

Dans le collège de mes enfants, les manuels restent au collège, photocopies pour les points clefs à réviser ou manuel dématérialisés.
Ça y fait énormément sur le poids du cartable (si elles prennent la peine de virer ce qui n'est pas utile d'un jour à l'autre...)

Dorothée a dit…

C'est carrément l’horreur ouai et puis passé un âge veulent plus de cartables à roulette !

Adrienne a dit…

J'ai fait mon lycée dans un pays anglo-saxon (mais c'était un lycée français). Là-bas ils appliquent le système des "casiers" (vous savez, les mêmes que ceux qu'on voit dans nos séries américaines préférés, qui ressemblent à des vestiaires, métalliques). Dedans on stocke tout le fourbis énuméré ci-dessus, et avant de rentrer chez soi après les cours, on passe par le casier et on ne prend que le nécessaire pour les devoirs de la soirée. Tout l'équipement reste dans le casier. Ya des petits cadenas pour garantir la sécurité des biens stockés.
Avantage pour le gamin, évident.
Inconvévient pour l'école : il faut un grand espace pour aligner lesdits casiers. On avait souvent un casier pour deux et on s'en sortait.
Merci pour ce dessin très juste!

Catherine DETRET a dit…

dans le college de mon grand grumeau, ils n'ont pas de cahier, juste un classeur avec des intercalaires et les profs les font archiver des qu'un chapitre est fini et ils n'ont que 3 livres, les autres restent sur place... ca allege malgré tout un peu le sac....

Anonyme a dit…

Dis tata nath tu as oublié de préciser la taille des dits cahiers : 24x32 en 96 pages !
Pour ma fille heureusement il n'y a pas les livres (2 jeux de livres...) mais les cartables restent ÉCRASANTS. Je ne comprends pas qu'on n'apprenne pas aux gamins à se servir de classeur...
Bref en 30ans le sujet n'a pas bougé d'un pousse !

Anonyme a dit…

Très chere Homard,

Les 2 cahier d'Histoire Géo m'a tué, mais je vois que chabouboule a corrigé la rousse à pic à chignon

Audrey DARROUSSIN a dit…

Que de souvenirs ! Moi non plus je ne comprends pas pourquoi il est "interdit" d'avoir des classeurs !
Dons mon collège, ils ont mis en place un système de casiers, mais faute de place c'était réservé à certaines classes : aux 4ème et 3ème quand j'étais en 6ème / 5ème et aux 6ème/5ème quand j'étais en 4ème/3ème...
Merci Tata Nath pour cette bouffée de souvenirs !

Hum dOmbrage a dit…

Franchement ils devraient faire comme au lycée. J'avais juste un tireur avec toutes les matières et des feuilles dedans. Les classeurs restent à la maison et tu les remplis chaque soir et/ou fin de semaine. Ca évite déjà tous les cahiers pour chaque matière à trimballer.

Anonyme a dit…

Pareil ici à l'Ecole Française des Seychelles, ma fille en 6ème a un casier ! Bon, il faut encore qu'elle prenne le coup de ne prendre que l'indispensable, vu le poids du cartable, c'est pas gagné !

lullablue a dit…

Le sac de ma fille le jeudi en 5 ème....

Virginie B a dit…

Le sac de mon fils depuis 3 ans. Avec pour résultats des problèmes de dos !

Marie a dit…

Dans mes classes j'ai des élèves qui n'ont même pas de cartable (et encore moins de bic!)
Blague à part, j'adore tes pantoufles.

Anonyme a dit…

Hélas, ce sujet est un bon vieux marronnier de plus de ... pfffffffffff je ne sais combien d'années ! Rien d'original dans tout ça hélas, on enfonce des portes ouvertes. A un moment donné, ça sert plus à rien de pester dans son coin ou d'aller voir un prof en solo. Le prof, il entend ça depuis qu'il est stagiaire et s'il n'a rien changé depuis, c'est qu'il s'en fout ! faudrait-p'têtre comprendre le message ... Il est temps que les parents se responsabilisent aussi, s'inscrivent dans les assos, viennent aux conseils de classe, aux CA et se mobilisent EN GROUPE ! Ce sont les seuls qui pourront faire bouger les choses, à condition de la jouer COLLECTIF. Si on n'est pas prêt à s'engager pour ça et tenter d'amorcer un changement, ça ne sert à rien de se plaindre, rien ne changera !

Anonyme a dit…

coucou très longtemps que je ne suis pas venu faire un tour ... mais très fidèle lectrice des superbes livres édités (Chat Bouboule 1 ne quitte pas ma table de chevet ...
.
très juste ces considérations de cartables : décidément ça ne change pas depuis des lustres cette histoire de poids et suis vraiment pas de première jeunesse ! vite une tablette pour chaque élève qu'on en finisse avec ces cahiers, ces livres qui finiront leurs vie à la cave dans des GROSSES boites en plastiques et qui de toute façon iront aux poubelles un jour de GROS ménage ! (GROS débarras évidemment, parce que si t'as 2 ou 3 grumeaux t'imagines le nombre de cahiers que tu vas te palucher pour chacun du CP au BAc et sans compter après les "hautes études" !!!) rrraaaaaaa .....
Courage courage ...
Une maman blasée qui vient de vider sa cave.

PS j'attends mon anniv avec impatience (ds 1 mois) pour qu'on m'offre les suites de Chat Bouboule 1.

Julia a dit…

Ahah :D
C'est vrai qu'en 6e, les cartables sont souvent plus gros qu'eux :D Mais ce n'est pas toujours pour les raisons qu'on croit... Je sais de quoi je parle, je suis prof d'anglais: j'ai eu beau leur dire en début d'année que nous n'utiliserions pas le livre d'anglais, qu'il fallait le laisser à la maison (donc pour ma matière, nécessité: 1 cahier), certains persistent à le prendre à chaque cours! Avec parfois un dictionnaire pour faire bonne mesure... Et je ne parle pas de ceux qui oublient de vider le cartable avant de mettre le matériel pour le lendemain ;)
Après, les collèges sont de plus en plus sensibilisés au problème: ici, ils ont tous un casier.
Je lui souhaite une bonne première année au colège!

Julia a dit…

PS: Lorsqu'on demande un cahier 24x32, et pas 21x29,7, c'est pas pour em***der les parents, c'est pour faciliter la vie de leurs enfants: dans un cahier 24x32, on peut coller une feuille A4 sans découper (ce qui prend bien longtemps à nos chers petits...). ;)
Et pour les avoir en face de moi, il n'est pas rare que les feuilles volantes dans un trieur des lycéens se perdent, ou finalement restent toute l'année dans le fameux trieur, qui finit par peser 3 tonnes 5... alors je n'ose imaginer ce que ça donnerait chez nos petits collégiens.
S'il-vous-plaît, arrêtez de croire que les profs ne cherchent qu'à compliquer la vie de leurs élèves, et se foutent de leur bien-être: je ne dis pas qu'il n'y a pas quelques têtes de c***, mais la plupart sont des humains normaux qui ont aussi des enfants et les mêmes préoccupations que vous...
Bonne journée à tous :)

Cecile Dieusaert a dit…

J'ai envoyé un mail sucré au directeur du collège à ce sujet lundi matin. J'attends impatiemment le compte rendu de la réunion de mardi dont il m'a parlé et qui devait porté en grande parti sur le sujet du poids du cartable, on verra.

Anonyme a dit…

Eh bien, une des solutions serait une tablette numérique sur laquelle seraient stockés tous les livres... il n'y aurait plus que les cahiers à prendre. Bien sûr, il faudrait faire en sorte que la tablette ne serve qu'aux livres...
Quant aux chaussons licornes, ils sont effectivement top et je crois qu'ils existent vraiment, en tus cas pour les enfants...

Anonyme a dit…

Confiez nu trieur à un collégien. S'il appartient aux 10% de soigneux, RAS. Sans le cas contraire, ce sera vite le bronx asolu.

Confiez une tablette à un collégien, et vous allez voir à quoi elle va servir en priorité... (surtout qu'un collégien passe en moyenne déjà 7h41 devant un écran, alors l'école n’est pas obligée d'en rajouter, ou le moins possible, pour des raisons évidentes d'hygiène de vie (et parce qu'aucune étude n'a prouvé les bénéfices de l’utilisation des tablettes à l'école).

Après, vous seriez bien étonné, si vous étiez prof pour de vrai, et que vous pratiquiez ma politique du "je ne vous demanderai pas les livres souvent, mais quand je vous dis de les apporter, il faut les apporter". Les quelques fois où ils doivent apporter leur bouquin, j'ai un taux e 11 livres pour 25 élèves, environ... (bon, su coup, avec moi, ils n'apportent pas les livres - en théorie pas souvent, en pratique, pour beaucoup, pas du tout).

Par ailleurs, il est très désagréable de se prendre des réflexions si tranchées de la part de personnes qui ne connaissent (ni ne prennent la peine de se renseigner) sur le problème. Là où Tata Nath fait de l'humour avec un dessin marrant et décalé qui, de ce fait, c'est pas du tout vexant, d'autres, dans les commentaires, sont bien plus désagréables (et inutilement méprisant(e)s).

Crécelle a dit…

... fallait pas lui faire sauter une classe à cette pauvre petite, aussi!