lundi 6 mars 2017

Visibilité poil au nez








Du coup, s'il y a un façadier dans le coin qui accepte d'être rémunéré en visibilité, j'ai une façade à refaire.
Et sinon, mon boulanger, mon fournisseur d'eau, mon fournisseur d'électricité et mon percepteur sont tous des salauds. Ils refusent que je les paye en visibilité.



 
 


16 commentaires:

Clem a dit…

Ce genre de demande est détestable et devrait être répréhensible, afin de ne plus en voir passer. J'ai pas l'impression de voir ça dans d'autres métiers.

Claire Wintzer a dit…

Le genre de mail qui met de bonne humeur quoi :)

Zoltic a dit…

Déjà Desproges…
https://www.youtube.com/watch?v=mRa0higzII4

Via Molevana a dit…

mieux vaut en rire qu'en pleurer ... ou alors pestouiller grave ! ben c'est vrai quoi ... font ch... tous autant qu'ils sont !! scrogneugneu ! (et je reste polie !)

Loane a dit…

même pas un bonhomme bâton sans sourire, sans chaussure et sans cheveux?
la générosité se perd, ma bonne dame!!!! ;) ;)

Anonyme a dit…

la pratique est aussi courante pour les journalistes.

Moi-Jeu a dit…

Et chez les photographes, les musiciens... Mais c'est normal, c'est pas un boulot, "c'est une passion"...
Encore faut-il pouvoir en récolter les fruits...
(Ce jeu de mots vous est offert, c'est pour la visibilité)

Victoria a dit…

C'est malheureusement une pratique courante dans beaucoup de métiers. Je suis fleuriste, et il m'est arrivé plusieurs fois qu'on nous demande de déposer un bouquet gratis toutes les semaines dans une entrée de restaurant (pas un Restau de routier, hein, un truc où la moindre petite salade coûte déjà 20 balles), ou de fleurir une soirée événementielle, tout ça parce qu'ils nous laissent la chAaaaaance de montrer notre travail... Et le pire c'est que même si je refuse, ils trouveront toujours quelqu'un d'autre pour accepter...:-(

Hélène Keskonmangemaman a dit…

Tout pareil dans le joli monde du blog culinaire , ou on a l'immense bonheur de pouvoir faire des articles sponsorisés, avec réalisation de recette, visuel bien léché (normal hein pour une recette ^^ ) (+ promotion sur tous les rezosociaux de la terre ) pour un paquet de nouilles (bon tu me diras on peut manger les nouilles c'est déjà ça ^^ )

lunefulle a dit…

L'éternel combat graphiste/gratuiste ! Courage !

Martin Penwald a dit…

J'imagine que la majorité des gens dans le métier connaissent déjà "Mon maçon était illustrateur, et il a gardé de bonnes habitudes".
http://monmacon.tumblr.com/
Mais ça fait pas de mal de ressortir le lien de temps en temps.

Anonyme a dit…

Dans l'éducation nationale aussi, rassurez-vous
.

"nous n'avons plus d'argent pour payer vos heures de clubs et d'ateliers, mais rassurez-vous, vous pouvez continuer de les assurer gratuitement".

"nous vous proposons d'être jury à un super concours académique de nouvelle écrites par des collégiens, mais on ne vous défraiera pas les 200 bornes aller/retour avec autoroute parce qu'on n'a pas les sous".

Le foutage de gueule du travailleurs est partout...

Ordeya a dit…

Ne dit on pas que les meilleurs collaborateurs travaillent avec passion ? Et bien Marie-Olga ? Rendez donc vos salaires !

Bellzouzou a dit…

Nan mais sans blague!

Edith a dit…

Amour inconditionnel, c'est tout ce que j'ai à dire.
Je peux comprendre que quelqu'un qui n'y connaît rien demande - par exemple - un faire-part, sans avoir conscience que c'est du travail.
Mais le coup de la visibilité sans autre contre-partie : j'hallucine.

Stern a dit…

C'est épouvantable comme stratégie, tout aussi bas voire pire que les "concours" (ah, les perdants? Bah, non, ils ont travaillé pour des prunes). Pffff...