lundi 28 septembre 2015

Les stratégies d'évitement parentales - Leçon 2

Lorsque la pression de la communauté domestique se fait trop forte, rien de tel que la technique dite de l'autruche arlésienne et une bonne séance de Yoga abdicataire pour tenir sereinement jusqu'à la fin de la journée sans finir à l'asile.


 
 


8 commentaires:

Anonyme a dit…

ah, c'est une pratique relativement courante chez moi.

Tenar a dit…

pratiqué en alternance par monsieur et moi-même pour éviter le surplus de ras le bol...^^

Lara a dit…

y'a le bon coin aussi pour mettre des grumeaux en location pour la journée ... les plateformes collaboratives ont le vent en poupe , puis c'est bien d'essayer des vrais grumeaux avant d'en avoir à la maison :-)

desmoutonssurlamer a dit…

Elle est bonne celle là ^^... Il y a aussi la technique de la musique très très très forte (toujours mieux parfois que de les écouter geindre) ou celle de les oublier à l'école (mais là attention on ne peut pas le faire trop souvent ;p)...

Anne-Sophie Didot a dit…

L'hérédité, ma bonne dame... Revival des bêtises de vos jeunes années!

Sophie Virginie a dit…

Nous, à force de boire un apéro tous les soirs pour oublier... on va finir alcooliques !

Crecelle a dit…

Ça coûte cher en dacryoserum (le sable dans le petit noeils, quand même) mais ça vaut le coup!

Natacha S a dit…

Ma mère fait souvent ça.