lundi 26 mai 2014

Chroniques du boulet maternel


D'ailleurs à ce propos, ça me fait penser que je ne vous ai pas raconté mon accouchement.
Non parce que figurez-vous qu'il était vachement folklo. J'ai perdu les eaux à...



.........................................................................
ABRACADABRA, inscris-toi à la newsletter
Pour ne rater aucune nouvelle publication. C'est merveilleux, tu t'inscris et tu es prévenu par mail à chaque nouvelle note de blog :
* Champ requis

36 commentaires:

Corinne (Couleur Café) a dit…

C'est exactement çà (grand LOL) ! Je me sens drôlement visée :D !

Anonyme a dit…

Tu peux toujours couper en disant que tu as été spoilé et que tu sais déjà qu'il y aura un mouflet à la fin.

En tout cas c'est ce que je dis à ceux qui me demandent si l'accouchement s'est bien passé (oui, il y a des masos qui demandent) "très bien, plus de gros ventre, deux merveilles en bonne santé à l'extérieur" point final

Raym a dit…

Tellement vrai :D

Anonyme a dit…

Mais comme ce type de post ont des relents de vécu. Il doit y avoir des bugs dans la matrice.

Kleio a dit…

Non c'est bon merci :) je laisse ca aux filles :P

laetitia a dit…

MDR!!!! J'adore! Merci

Lauréa a dit…

Ah Ah j'adore sinon moi... :p

Lapodoud a dit…

Roooohhh je suis comme ça aussi ;-) la honte ! ^^

anais a dit…

"Déchirée jusqu'à l'anus".... Outch!!!!

Ceci dit, pour la petite anecdote, quand des invités enquiquinants commencent presque à s'installer sous le plaid après la tisane post dinatoire pour me raconter leur accouchement, je commence ppar le mien, en omettant aucun détail sur les hémorroïdes. En général, cette image très travaillée aimante les manteaux et, me prenant pour une barjot, ils ne reviennent plus. Bien pratiques ces détails gores!

Lola a dit…

Je suis comme ça aussi, sauf que moi ça se résume au contenu du sms pour mes 2 accouchements…

Anonyme a dit…

Ahahahaha oui j'avoue, raconter mes accouchements permet de revivre ce moment magique, même si je me rend compte que ça saoule tout le monde.
D'ailleur, je profite d'être là pour raconter comment je me suis rendu à la maternité à 00h.... Blablabla....
@may@

sylvana meio a dit…

Le bon fou rire du matin !

profmaispasque a dit…

En même temps le récit de l'accouchement c'est un peu comme nos souvenirs de service militaire à nous, les femmes ^_^

Marion a dit…

perso je n'y ai pas droit (OUF), j'ai pas d'enfants et ça met mes copines mal à l'aise (cruel n'est-il pas ?)

rose-marie a dit…

"empailler son placenta", mdr ! Bon ils parait que ça se boit en cocktail aussi !

Léontine a dit…

Ce qui me fait marrer c'est que maintenant y a même des mecs qui s'y mettent...si! si!

PommeC a dit…

Je suis sage-femme, je confirme...! Rien qu'en indiquant ma profession lors d'un dîner ;)

agrippine a dit…

mais c'est tellement vrai !
comme nous sommes égoïstes !!

Anonyme a dit…

en même temps, mieux vaut dire la vérité, car quand on croit qu'un accouchement c'est "un moment merveilleux, le plus beau jour de ma vie de femme !!!!", 3 minutes de poussée sous péri et hop tout le monde est heureux et souriant, comme dans les docu tv, au final on est drôlement déçue quand on croit mourir de douleur, déchirée, recousue à vif, que la sacro sainte péri n'a pas marché voir a compliqué l'accouchement qui ne se passe plus bien, puis les tétons déchiquetés, ne pouvant plus s'asseoir pendant un mois mais pas non plus toujours tenir debout, et se payant parfois même des séquelles à vie.... et les lochies, on en parle ? etc etc. Tout ça, c'est la réalité d'un accouchement pour beaucoup de femmes ! Faudrait ne pas parler d'un tel traumatisme à ses amis ? Quels amis franchement..... Le vrai souci c'est que les gens attendent de nous savoir enceinte pour nous donner ce son de cloche, le vrai. Quand on n'a surtout plus envie de l'entendre............ ;)

Anonyme a dit…

j'adore le "j'ai décidé de faire empailler le placenta en souvenir" !!!

Hélène a dit…

C'est exactement ça. Et bon sang, quand t'as eu trois accouchements dont un de jumeaux, t'en as plus rien à foutre des récits des autres, franchement. D'autant qu'elles, elles s'en foutent des tiens, lol. Donc bon, refuser la péridurale est une idée de primipare qui se prend pour une warrior et qui va vite rentrer dans le rang... Et sinon ben un accouchement ouais c'est hard, mais il y en a des moins difficiles que d'autres. Par contre celles qui disent que c'est le plus beau jour de leur vie, faut qu'elles arrêtent : d'une c'est pas vrai et de deux on en prend pour minimum 20 ans ensuite.
Mais sinon, c'est chouette les gosses. XD

Sabine Mabille a dit…

Mon mari ne comprend pas notre manque élémentaire de pudeur quand on racontes nos accouchements dans les détails les plus gores...

Fauve a dit…

moi c'était génial et pis c'est tout.

Helene GUILLON-JOLY a dit…

Chère Bouffon,
Je hume sur ton blog depuis un moment déjà comme un parfum de croisade visant à ridiculiser les femmes qui auraient osé accouché sans péridurale, me trompe-je ?

Nath - Ze Bouffon of Grumeauland a dit…

Chère Hélène Guillon-Joly,

Tu te trompe-je.
C'est juste que certaines femmes sont plus chatouilleuses et ombrageuses que d'autres lorsqu'on fait de l'humour sur certains thèmes comme l'accouchement, l'allaitement, etc...
Pour ma part, je ne vise rien du tout si ce n'est déconner un peu dans ce monde de brutes.

Helene GUILLON-JOLY a dit…

Chère Tata Nath,

Merci pour ta réponse.
Je suis une fan "de la première heure", comme on dit, de ton blog, et je recommande régulièrement tes 2 « Petit grumeau illustré » à qui veut bien l'entendre.
Il ne s'agit pas d'être ou pas chatouilleuse sur le sujet ci-dessus mentionné, je pense simplement que chaque femme et chaque couple a le droit d'accueillir son enfant comme il le souhaite.
Il n'y a pas d'accouchement qui serait mieux ou moins bien que d'autres, selon qu'il aurait eu lieu sous ou sans péridurale…
Toutes les femmes sont des « warriors », quelles que soient les circonstances de la venue au monde de leur bébé.
Certains voient des relents passéistes ou "new age"- anti-médicalisation dans l'accouchement physiologique, que doivent-ils penser de l'accouchement à domicile ? Et bien, figurez-vous que les familles qui font ce choix sont généralement très bien informées, et accompagnées.
Le recours à la péridurale est certes un progrès incontestable. L'essentiel pour les femmes aujourd'hui, c'est d'avoir le choix. Libres à celles qui le souhaitent de s'en passer.
Il ne faudrait pas que celles qui ont l'envie de s'inscrire dans une lignée de femmes qui donnent naissance depuis toujours, et par millions encore aujourd'hui chaque jour dans le monde (certes elles n'ont malheureusement pas forcément le choix...) sans aide chimique se sentent dénigrées.
Quant à l'allaitement, encore une fois, les femmes doivent avoir le choix sans qu'on les culpabilise : ne pas allaiter au sein ou allaiter jusqu'au 18 ans de l'enfant :-) peu importe !
Bref, un petit appel à la tolérance et au non jugement, sur tous ces sujets qui chatouillent ;-) ni mieux ni moins bien, juste différent...
Mille merci pour ton humour et ton talent !

FreZ a dit…

Grand merci, ma tata Nath adorée. You made my day, comme inspectait Harry (avant de rencontrer l'autre blondasse de Sally, là).

Hélène a dit…

Bonjour Hélène Guillon-Joly,
Je me demande si la reprise du terme "warrior" dans votre commentaire ne vise pas le mien puisque j'y emploie ce terme.
Si c'est le cas, sachez que je ne dénigrais nullement les femmes qui choisissent d'accoucher sans péridurale, mais pensais spécialement à celles qui se rendent compte en cours de route que c'est un moment extrêmement douloureux, la pire douleur qu'on puisse endurer si longtemps dans sa vie de femme, et que finalement la péri ça aide bien. En gros c'était du second degré, de l'humour... Mais je n'ai sans doute pas assez ponctué mon commentaire de clins d'oeil, de lol ou de XD.
Si ce n'est pas le cas, au moins tout le monde saisira mieux ce que j'ai écrit. :)
D'ailleurs si vous voulez tout savoir, pour mes accouchements, j'ai accouché avec et sans... mais c'est une autre histoire...
Bien cordialement.

Chat-mille a dit…

En même temps, préciser "avec péridurale et sans épisio", c'est tendre le bâton pour se faire battre :)
Quant à péri or not péri, je pense qu'en fait, ça dépend surtout des circonstances : plus facile de faire sans quand on accouche en quatre heures dans un milieu gestion-de-la-douleur-friendly que quand on accouche en plus de douze en milieu hospitalier classique... moi je n'ai pas "réussi" à faire sans, et je ne regrette rien (tiens, v'là t-y pas que discrétos je commence à raconter mon accouchement... bon, allez, je me tais !).

crecelle a dit…

Hi! Hi! Hi!
C'est vrai en ce qui me concerne, je l'ai même fait sur ton blog ;-)

Tournikette a dit…

faire empailler son placenta !!! m'en remets pas !!! j'en pleure ! j'y vois plus rien !tellement que ça intrigue les productions de mes placentas et celui qui leur a permis de se développer et qui se légument devant rolang-garros !!! peuvent pas comprendre les pauvres !!! rrhhhaaaa ! c'est bon ! merci !

ebe san a dit…

Hein, ah non mais moi ça c'est pas passé comme ça, j'ai pas perdu les os tout de suite, allez j'te raconte.,,,,.,,,,Aaaaaah ça a raccroché!!!!why :-) :-)

laure121 a dit…

Dis donc, tu te moques mais il me semble que vous avez carrément pondu un livre sur la question... (une amie me l'a offert pour ma grossesse) Si ca, c'est pas le raconter à la terre entière :)

Anonyme a dit…

Et c'est pareil quand on parle des enfants : si l'on débute une conversation par "mon gamin a un rhume-ou-ce-que-vous-voulez-dire-ici", l'interlocutrice dira : "ah et bé moi le mien c'est pareil ! Il a et blablabla et blablabla..."

Linda a dit…

Ah oui, perdre les os, ça doit faire mal...... Quand même.....

tRiSh a dit…

Nouvelle maman, j'ai voulu partager mon expérience de l'accouchement avec des membres de ma famille... Je n'ai jamais pu arriver à l'accouchement en lui-même : mes interlocutrices ont préféré raconté le leur... qui s'est passé entre 6 et 35 ans plus tôt...