lundi 19 décembre 2011

Trève de Noyèl

Communiqué du Ministère des papillottes au foie gras et des sapins à bretelles

Chers concipriotes, chères compatoyennes, Jingle bells, mon anti-cernes,

Il est temps pour ta famille bananière de prendre un peu de repos bien mérité au pied du sapin.
On se retrouve donc en dessins l'année prochaine, lorsque vous aurez bien digéré tous vos excès gastronomiques et que vous aurez retrouvé un foie de taille normale.
D'ici-là, passez d'excellentes fêtes de fin d'année, n'abusez pas de carottes râpées et consommez votre belle-famille avec modération.

PS : à ceux d'entre-toi que ça va immanquablement démanger de commenter pour dire "C'est le même dessin que l'année dernière", merci, oui, je sais. Mais en même temps, je suis en vacances hein.

lundi 12 décembre 2011

Chat-Bouboule in Grumeauland, épisode 28

De tels outrages vestimentaires ne pouvant pas rester impunis, la Société Protectrice des Chats-Bouboules annonce d'ores et déjà une journée nationale de manifestations pour la dignité et contre les écharpes moches.

lundi 5 décembre 2011

Peine d'honneur

Cela dit, grâce à l'éminent ouvrage du Professeur Oldek Harakiri "Le déshonneur pour les nuls - Les clés stratégiques pour préserver sa fierté en toutes circonstances", je sais dorénavant mourir de honte, mais dignement.

lundi 28 novembre 2011

Les stratégies de domination invasives

Pas grave.
M'en fous.
Même pas mal.
Je me rattraperai au 100 mètres course à l'eau chaude.

lundi 21 novembre 2011

Le courrier des lecteurs - A bas les pattes dans le caca






Les Conseils Foireux de Tata Nath

Chère Emilinoute,

Ton Grumeau-Torchefesses joue à la pelleteuse avec son caca à chaque séance de change.
Afin d'éviter que l'ensemble de sa récolte ne finisse dans sa bouche, une solution simple :
isoler la zone sinistrée à l'aide d'un collier cervical anti-gratte. Celui de Titus-Sacapuss', le Bichon de Tata Calpurnia fera très bien l'affaire.

On dit merci qui ?

lundi 14 novembre 2011

Serial fantasmes - 5


Note à l'attention du Comité de Veille Pour la Réhabilitation des Fantasmes Propres, Dignes et Bienséants :

Pardon, mais j'ai un mot d'excuse et une dérogation du Comité de Veille Pour la Promotion des Fantasmes Indignes, Dissidents et Non-Consensuels.

lundi 7 novembre 2011

Vestitouze







C'est très curieux.
Il semblerait que des forces occultes ou un champ magnétique très puissant soient à l'œuvre dans les couloirs scolaires.
Un phénomène obscur jusqu'alors inexpliqué qui fait que le matin tu laisses ton grumeau à l'école, propre, bien peigné et habillé avec des nippes qui lui appartiennent... Et hop... Tu le récupères à 16h30 avec la touche d'un demi de mêlée en fin de match fagoté avec des fringues à l'hétéroclisme conceptuel que tu sais vaguement que ça appartient à quelqu'un d'autre mais tu sais pas à qui au juste...
Les scientifiques avancent l'hypothèse que l'école est soumise à un fort champ magnétique qui pousserait les grumeaux à pratiquer des sortes de partouzes vestimentaires entre la pause pipi de 10h30 et la récré. Mais là encore, aucune certitude...

jeudi 3 novembre 2011

lundi 17 octobre 2011

L'encyclocon et le vide entre les doigts








Les grumeaux sont de petites choses étranges et très curieuses dont les questions pour le moins saugrenues peuvent laisser le parent inculte dans la perplexité la plus profonde et le désarroi synaptique le plus total.
Heureusement, grâce à l'Encyclocon du Professeur Amédée Têtedampoule, dorénavant la science balourdistique vole au secours des parents embarrassés en donnant des réponses argumentées et (plus ou moins) rationnelles aux interrogations incongrues de nos chères têtes blondes.

lundi 10 octobre 2011

Statalacon.com - épisode 3




Et si vous êtes bien sages, la prochaine fois peut-être vous illustrerai-je la phylogénèse de la pastèque molle.

lundi 3 octobre 2011

Manipulator


Ô fielleuse progéniture germée au grain de la manipulation et de la flagornerie, tu as effectivement bien assimilé les fondamentaux du lobbying affectif.
Il te reste toutefois à patiner l'ensemble d'un délicat verni de subtilité parce que là quand-même on te voit arriver avec tes gros sabots à 20 km à la ronde.
Sans déc' !

lundi 26 septembre 2011

Mars/Vénus et le roto-siphon du cosmochiasse











Une BD un Recueil de Cases Illustrées, avec une pagination super pratique pour savoir si tu as déjà lu cette page ou pas, des mots écrits en français super pratiques si tu ne parles pas le suédois, des dessins super pratiques si tu ne sais pas lire, des cases super pratiques... heu... non... juste des cases...
Bref, un RCI* (tiens, et si je déposais un brevet sur le terme ?) plein de charme, de suspemse, d'action, d'aventure, d'extra-terrestres multi-mammaires pas trop sexy (mais bon c'est pas si pire que Tata Fernande en maillot de bain), de drames, de scènes de ménages, d'amour et de surfeurs blonds (y'en a qu'un en vrai et il ne fait que de la figuration).
C'est bon ? J'ai rien oublié ?
Ah si !
Je ne vous l'ai pas dit, mais il y a quelques cases par-ci par-là. Mais bon... Pas de quoi fouetter un chat mouldave hein...

Et à ceux d'entre-toi qui vont immanquablement me demander "Mais où le trouve-t-on ?", je répondrai :
- Chez ton libraire de quartier. Pas celui qui vend de la viande, ça c'est le boucher. Plutôt celui qui vend des livres.
- En grande surface (là tu peux trouver de la viande aussi, c'est pratique pour le barbecue du samedi soir)
- Et pour les gros paresseux, en ligne ici ou là.

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, je file, il faut que j'aille nettoyer le roto-siphon du cosmochiasse.

*Recueil de Cases Illustrées

Note additionnelle du 10/10/2011 :

A l'attention de la petite minorité d'entre-toi qui ont le carbu à humour et à second degré encrassé,

Vous avez hélas pris la BD au premier degré et pensez que cet ouvrage a une vocation de guide conjugal sérieux destiné à mieux vous faire comprendre l'autre sexe ? Du coup, vous m'écrivez pour râler et me dire à quel point vous n'êtes pas d'accord parce que c'est paglop et réducteur.

Merde alors, c'est con mais vous avez copieusement raté le virage de l'humour, du 12ème degré et de la caricature pour vous emplâtrer dans le platane du hors-sujet et de la mésinterprétation.

J'en suis bien peinée pour vous.
Vous devriez pourtant savoir à votre âge qu'il n'est pas raisonnable ni très judicieux d'aller chercher (ou penser trouver) des réponses sérieuses sur la condition des hommes, des femmes, le sens de la vie et l'origine du monde et des tongs à lacets dans une BD et en l'occurrence dans une BD qui se veut purement divertissante.

Cela dit, je n'ai pas vocation à vous éduquer ou à vous paramétrer le sens de l'humour. En gros, si vous avez pris au sérieux quelque chose qui ne l'est pas, je ne peux rien faire pour vous si ce n'est vous recommander la lecture du programme télé qui prête nettement moins le flanc à des erreurs d'interprétation.

Bref, pour faire simple, il y a deux ouvrages Mars/Vénus différents :
- L'original sans dessins et avec que des lettres écrites en tout petit pour piquer les yeux et qui est très sérieux (là tu n'es pas supposé rigoler),

- La BD avec plein de dessins, de caricatures, d'humour et de 10ème degré qui n'est pas sérieuse du tout (là tu rigoles ou tu rigoles pas, c'est toi qui vois, mais tu n'es pas supposé prendre ce qui est raconté au sérieux).

Voilà, j'espère que c'est un peu plus clair comme ça.
Et après ça, si tu m'écris pour me dire que toutes les Vénusiennes n'ont pas des nichons à 6 tétons (cf page 3 de la BD) et que ça véhicule des clichés tout à fait défavorables à la condition de la vénusienne... là je ne sais plus quoi faire...

lundi 19 septembre 2011

De la constance dans l'immuabilité



Pour ceux qui souhaitent une séance de rappel, voir les notes de blog ici et .




Effectivement, en 2011, ton Bouffon a gagné en sagesse et en sagacité.
Il a tiré les leçons de son expérience passée et il a pris conscience qu'il n'était pas bon de fuir la réalité et ses responsabilités parentales...
Ou du moins si...
Mais que c'était plus agréable de le faire dans le confort douillet d'un climat tropical parce que mine de rien, la banquise pour se cacher c'est bien mais quand-même ça pèle sa mère.

lundi 12 septembre 2011

Motivée...









Ohlalalala !
Pfffff ! Mille pardons pour cette reprise bananière tardive.
Figurez-vous que j'ai d'excellentes excuses.
J'étais tout simplement occupée à me regarder pousser les ongles des orteils au bord de la piscine débordée de travail.
Entre les soirées barbecue réunions, les siestes-marathon les rendez-vous professionnels, les mots-fléchés sur chaise-longue bouclages BD, etc... j'étais terriblement trop débordée.

Ahem... (sifflote, sifflote, sifflote...)...