samedi 14 juin 2008

Les relations de cause à effet


Comme toute mère indigne qui se respecte, j'attends avec une grande impatience la fin de journée qui m'accordera - une fois le Grumeau lessivé, peigné, nourri et pieuté - un repos bien mérité. Bien évidemment, l'état dans lequel j'attaque cette bienheureuse phase de répit est hautement conditionné par la façon dont s'est déroulée la journée. La qualité de ladite journée étant elle-même extrêmement variable puisque soumise aux fluctuations d'humeur du Grumeau.

2 commentaires:

Sonja - Maman de Lea a dit…

Zom s'est bien fendu en lisant ce post...
Il a compris pourquoi je suis (ou non!) une pti femme aimante le soir quand il rentre du boulot:)

Caro a dit…

Lol c'est tellement vrai tout ça!